Coconode

From air
Revision as of 10:48, 21 March 2013 by Levequef (talk | contribs)
Jump to: navigation, search

Contexte

Ce projet se place dans la continuité du travail de Malisa VUCINIC - thésard à l'équipe DRAKKA (LIG). Durant son projet de fin d'études, il a écrit un programme permettant de simuler le comportement de capteurs disposés dans une salle/un bâtiment. Le comportement étant basé sur deux protocoles de routage de données (RPL ou LOADng). Cependant, ce programme ne permet pas d'automatiser l'exécution d'un grand nombre de simulation, ce qui est nécessaire pour faire des statistiques. De plus, les données obtenues ne sont pas interprétées mais seulement regroupées de manière cohérente par un parseur. L’utilisateur est obligé de traiter lui-même ces données via un logiciel tiers d’analyse.

Motivations

Industrie, sécurité, transport, santé... Les capteurs sont de plus en plus utilisés dans notre quotidien. Organisé en réseau, ces capteurs permettent de récolter une multitude de données de toutes sortes. La majorité des applications impliquent le déploiement d'un grand nombre de nœuds (capteurs) dans une zone donnée. Cela implique un minimum de traitement pour communiquer entre eux et/ou avec une entité capable de les traiter. Cependant, une grande partie de ces équipements ne seront pas reliés à un réseau électrique ni à un réseau informatique à cause du coût d’installation et de raccordement. C’est pourquoi ils seront alimentés grâce à une batterie et devront communiquer via des transmissions radio. Le coût faible du déploiement et la durée de vie très longue des capteurs impliquent des contraintes matérielles liées à la mémoire, aux traitements et à la consommation d’énergie. La communication en est impactée car il faut consommer le moins possible tout en communiquant avec les autres. Il faut donc utiliser des protocoles de communications optimisés pour lui permettre d’être autonome tout en restant joignable via Internet. En effet, IPv6 est performant pour délivrer les données et router celle-ci, quel que soit le réseau, d’un émetteur vers un récepteur. De plus, au vu du nombre de capteurs déployés, il est nécessaire d’avoir une grande plage d’adresses disponible. Cependant, IP a été conçu pour des réseaux très puissants et possède, par exemple, des entêtes de tailles trop grandes pour un capteur. C’est pourquoi l’IETF a créé un standard nommé 6LowPAN qui définit des mécanismes d’encapsulation et de compression d’en-têtes permettant d’envoyer des paquets IPv6. Afin de pouvoir tester et expérimenter de tels protocoles, plusieurs méthodes sont possibles : théorie, simulation, modélisation. La théorie permet d’avoir un résultat rapidement par rapport aux autres méthodes. La modélisation est la meilleure solution par rapport à la précision des résultats. Cependant, la première n’est pas assez représentative par rapport à des événements censés être aléatoires sur les nœuds et la deuxième coûte cher et ne supporte pas les changements. La simulation est un bon compromis car il est possible de modifier les paramètres facilement tout en contrôlant les dépenses liées au coût de développement. C’est pourquoi, l’équipe Drakkar utilise un simulateur nommé Cooja pour simuler le comportement d’un réseau de capteurs par rapport aux algorithmes de routages des paquets, de la disposition des capteurs dans le réseau, les propriétés de l’environnement…

Utilisateurs cibles

Les utilisateurs cibles sont principalement des chercheurs, stagiaires utilisant le simulateur Cooja. Ensuite, les autres utilisateurs seront les personnes lambda voulant utiliser ce logiciel car il sera diffusé avec une licence libre.

Description

L'objectif est faire un logiciel permettant de configurer et de répéter une expérience, de suivre les différentes étapes de l'expérience lors de la simulation et d'interpréter les résultats obtenus. Le logiciel doit être « user friendly », avec une interface graphique. De plus, dans la mesure du possible, on essayera de le rendre générique, c'est à dire utilisable pour d'autres protocoles que les deux testés dans le cadre de ce projet. Il sera ainsi susceptible d'être réutilisé pour d'autres études.

Le travail à réaliser peut être présenté en trois modules :

  • Partie configuration : Saisir des paramètres voulus pour la simulation, le nombre de simulations voulues pour pouvoir faire des statistiques associées, construction de fichier de configuration .xml (scénario). Cette partie pourra aussi afficher la configuration/répartition des capteurs dans la salle/du bâtiment : une carte de la salle affiche leur position.
  • Partie suivi de la simulation (qui peut durer très longtemps, des semaines) : donne le statut de la simulation. Par exemple : Simulation avec COOJA à partir du scénario (répéter plusieurs fois pour augmenter la confiance)
  • Partie résultat : elle peut être décomposée en 2 sous parties :
    • Choisir les données que l'on veut afficher (choix des différents graphes avec différents paramètres, choix de l'échelle, observation d'une simulation particulière ou application d'une fonction statistique aux données particulière)
    • Afficher les graphes et les données de sortie. Résultat + script pour analyser le résultat.

L'outil actuel se fait en plusieurs étapes séparées par des lignes de commande tapées manuellement. Ceci n'est pas automatisé et est destiné principalement à l'utilisateur expérimenté.  Le but de notre projet est de développer un outil qui automatise le processus de simulation comprenant la configuration, l'exécution et l'analyse de résultat sous forme d'une interface utilisateur interactive. Il sera important de concevoir une architecture flexible, modulable et facile à étendre pour le développement ultérieur.

Fonctionnalités à développer

L'équipe

Ce projet s'inscrit dans un cadre pédagogique précis. Un encadrant joue le rôle de client, un autre de tuteur. Le projet s'effectue en groupe et met en place des méthodes de gestion de projet.

Encadrants

Clients

  • Bernard Tourancheau
  • Mališa Vučinić

Tuteur

  • Didier Donsez

Etudiants

  • Chef de projet : Noé-Jean Caramelli
  • Minh Quan Ho
  • Florian Lévêque

Le produit

Méthodes de gestion de projet

Nous utilisons d'une part une méthode de gestion de projets classique avec un Chef de projet, mais d'autre part, nous utilisons la méthode Agile/Scrum pour le développement du logiciel.

Scrum Master

Nous choisissions un scrum master fixe. En effet, nous avons un chef de projet qui a pour rôle d'être le point central de communication avec l'équipe. Or le scrum master est censé isoler l'équipe de l'extérieur. Si on prend un scrum master tournant, on aura un chef de projet, qui ne sera pas isolé de l'extérieur à cause de son rôle et qui ne sera pas scrum master. Ce n'est pas logique. Nous choisissons donc un scrum master fixe qui sera le chef de projet par soucis de cohérence.

Points avec les clients

Nous feront un point par semaine avec Bernard Tourancheau et Malisa Vucinic. Le rendez-vous hebdomadaire est fixé tous les jeudis à 15h. Ces rendez-vous serviront à faire le point sur l'avancement et à régler les éventuels problèmes qui pourraient nous bloquer. Un rendez-vous tous les 15 jours serait trop espacé en cas de problème.

Durée du stage

Le projet commence le 4 février et termine le 15 mars. Nous avons en réalité eu deux réunions avant le 4 février, mais nous n'avions que très peu de temps libre pour le projet la semaine d'avant. La semaine du 18 mars est celle de la soutenance du projet. Nous ne savons pas la date exacte de soutenance, nous ne plaçons donc pas de tâche

Sprints

Nous choisissons de faire des sprints de deux semaines. Cela nous semble un bon compromis entre un sprint trop long pendant lequel les tâches serait trop complexes et les problèmes s'accumuleraient, et un sprint trop court où nous n'aurions pas assez avancé pour que le sprint soit profitable, malgré le temps qu'il nous prend.

Product Backlog

Outils de suivi

Tests et validation

Choix non fonctionnels

Licence

Gestionnaire de versions

Documentation

Documents de conception

Manuels

Génération automatique de documentation sur le code

Convention de codage