Systèmes d'information géographique

From air
Revision as of 20:11, 12 February 2012 by Aurélie (talk | contribs)
Jump to: navigation, search

Qu'est-ce que signifie "SIG" ?


Ces trois lettres sont en fait l'abréviation de "Système d'Informations Géographiques".

Parmi les SIG, nous pouvons identifier des fournisseurs de données tels que OpenStreetMap, Géoportail, Google Maps ou encore Google Earth. De nombreuses applications peuvent se baser sur ces fournisseurs de données; Openscales et Openlayers en sont des exemples parfaits. Il existe également de nombreux systèmes de stockage et des services autour de ces données, comme Pachube, PostGIS ou encore GPX/KML.


Systèmes d'Informations Géographiques :

Les buts des SIG sont d'acquérir, d'organiser, de gérer, de traiter, de représenter et de restituer des données géographiques.

Ces systèmes présentent des informations dans une représentation plus ou moins réaliste d'un environnement spatial, tous basés sur des primitives géographiques telles que les points, les vecteurs, les polygones... Mais il est également possible de retrouver des informations que l'on dit "attributaires" : ce sont les routes, les forêts, les bâtiments... présents dans l'environnement représenté. D'autres informations dites "contextuelles" sont également présentes : il peut s'agir du nombre d'habitants, de la superficie...


Voici un exemple de représentation d'environnement :


Openstreetmap.jpg


Cette image provient d'OpenStreetMap. Nous pouvons voir les primitives géographiques comme des rectangles pour les bâtiments. Il y a également des informations attributives telles que la présence des parkings...


Les fournisseurs de données :

- OpenStreetMap :

C'est un projet qui a pour but de présenter des cartes du monde entier sous licence libre. Ce qui signifie que toute personne ayant besoin de sources de données d'informations géographique pour une réutilisation personnelle ou commerciale peut s'appuyer sur les données fournies par OpenStreetMap.

Le projet fut lancé en juillet 2004 par Steve Coast au University College de Londres. OpenStreetMap repose sur un système de création et de modification des données par les utilisateurs. Pour ce faire, il suffit de se créer un compte gratuitement sur openstreetmap.fr [1]. Il existe de nombreux tutoriels permettant aux nouveaux utilisateurs d'apprendre comment rajouter des données manuellement ou grâce à leur GPS sur les cartes existantes mais souvent incomplètes et parfois même erronées.

Un site tel qu'OpenStreetMap fournit une aide précieuse. Par exemple, lorsqu'il y a eu le tremblement de terre en Haïti, les cartes ont été mises à jours par des utilisateurs ayant eu la possibilité d'être sur places. Ces nouvelles cartes indiquaient avec précision les emplacements des camps de réfugiés et ont été d'une grande aide aux secouristes.


Géoportail :

Google Maps :

Google Earth :

Réutilisation des données :

Openscales :

Openlayers :


Stockage et services de données :

Pachube :

PostGIS :

GPX/KML :