EasyFlight 2017-2018

From air
Jump to: navigation, search

<< Projets de 2017-2018

Objectifs du projet

Presentation

Réaliser une application portable pour aider les pilotes privé d'avion.

Le monde de l'aéronautique légère peut parfois être dangereux. La plupart des pratiquants sont des passionnés qui volent par loisir. Ce domaine est tout de même régi par de nombreuses règles de sécurité et lois qu'il faut respecter. Avant chaque vol, tout pilote doit suivre un certain nombre de procédures pour préparer ce vol. Il doit pouvoir justifier de cette préparation en cas de contrôle par les forces de l'ordre. Cette préparation est parfois longue et fastidieuse, et certains pilotes peuvent en faire abstraction. En effet, beaucoup de pilotes utilisent leur licences pour faire des vols locaux dans leur région avec des amis, ce qui incite une préparation rapide pour aller à l'essentiel: le vol.

Le but de l'application est dans un premier temps de simplifier cette phase de préparation.

SRS

SRS

Equipe

  • Enseignant encadrant : Didier Donsez

Equipe projet

Membre Rôles
ODIEVRE Boris Chef de projet
BECHER Hervé Lead developpeur
SAVARY Rémi Developpeur
ROCHER Lambert Developpeur

Gestion de projet

Planning prévisionnel

Pgant

Fiche de suivi

Les retours de l'équipe sur le projet

ROCHER Lambert

Le projet EasyFlight m’a permis de développer mes compétences technologiques et de gestion de projet ainsi que d'améliorer ma capacité à travailler en équipe.

D’un point de vue technologique, j’ai appris à utiliser Jhipster, une technologie très efficace dans le développement d’applications, et qui m'était inconnue avant. J’ai pu approfondir diverses connaissances nécessaires au développement d’une application : j’ai amélioré ma maîtrise des frameworks Ionic et Angular et des langages web qui y sont associés (Typescript, Html, Css). J’ai également mis en place un serveur d’intégration continue ainsi que le déploiement du backend dans le Cloud ce qui m’a permis de m'entraîner avec des outils sur lesquels j’avais une expérience limitée (Docker, Jenkins, Amazon EC2, Amazon RDS).

Concernant la gestion du projet, j’étais responsable de l’utilisation des outils de méthodologie agile. J’avais déjà de l’expérience avec Scrum mais pour ce projet j’ai choisi d’utiliser une méthodologie un peu différente appelée Kanban qui était plus adaptée à la nature de notre travail. L’outils Kanban s’est révélé particulièrement efficace de par sa flexibilité tout en étant moins lourd à mettre en place que Scrum.

Sur le plan du travail d’équipe, j’ai le sentiment que ce projet a été exemplaire. La perspective de créer une application qui pourra être réellement utilisée par des pilotes ainsi que le vol en avion effectué ont apporté beaucoup de motivation à l'ensemble des membres de l’équipe. Chacun s’est impliqué dans le projet, ce qui a contribué à une communication efficace. La plupart de nos décisions ont été prises de manière assez consensuelles.

En définitive, malgré quelques contretemps au début du projet (projet Inovallée annulé) ces quelques semaines de travail ont été pour moi très enrichissantes, et je pense que les compétences que j’ai eu l'occasion de développer seront cruciales dans mon avenir professionnel.

SAVARY Rémi

Ce projet a été très instructif, d’un point de vue technologique mais aussi d’un point de vue gestion.

En effet, le démarrage a été chaotique, dès la sélection des sujets. Mon choix initial se portait sur un autre sujet, qui a été modifié puis retiré. De plus, EasyFlight n’est pas le projet sur lequel nous devions travailler: à l’origine, nous devions travailler sur un projet en partenariat avec Inovallée, mais après une réunion avec les acteurs du projet, puis une réunion avec M. Donsez, nous avons conclu que le projet avec Inovallée n’était pas adapté pour notre projet de fin d’études. Il a donc fallu trouver un nouveau sujet plus adapté, et c’est là que nous avons décidé de nous lancer sur EasyFlight. Il a donc fallu adapter notre calendrier (ce changement de sujet nous a fait perdre plus d’une semaine sur les six semaines prévues pour le projet).

Je pense que cette expérience est au final enrichissante, et qu’il vaut mieux vivre ça une fois pour un petit projet en tant qu’étudiant afin de pouvoir mieux appréhender si cela se reproduit par la suite en entreprise.

D’un point de vue technologique, ce projet a été l’occasion de perfectionner mes connaissances sur l’utilisation d’outils tels que Git, un outil permettant le partage et la gestion des différentes versions de code d’un projet. J’ai aussi appris à utiliser Jhipster, un générateur d’application complet qui nécessite tout de même un temps d’apprentissage pour comprendre le fonctionnement global des applications générées. Malgré le court laps de temps du projet, j’ai également pu travailler sur de la base de données, du Front End en technologie Ionic, avec Angular 5, et du Back End en Java. J’ai beaucoup appris sur ces différentes technologies que je connaissais très mal voir pas du tout.

Ce projet est donc très positif pour moi, j’ai beaucoup appris, et la gestion du travail d’équipe s’est bien faite, nous n’avons pas eu de problèmes pour travailler ensemble et nous avons su être efficaces sur le peu de temps que nous avions.

BECHER Hervé

Avant de travailler sur ce projet, nous étions affectés au projet Disrupt’ Campus de l’Inovallée. Mais il s’est avéré que l’intérêt pédagogique du projet ne correspondait pas aux attentes et nous avons dû établir un nouveau projet de zéro. Cette expérience a permis de mettre en valeur les difficultés pouvant survenir suite à une mauvaise communication. Cependant, cela nous a fait perdre une semaine de travail, le temps de contacter Inovallée et les étudiants de l’IAE qui ont travaillé avant nous sur ce projet.

EasyFlight a été l’occasion d’élaborer un projet ensemble, qui nous motive tous. Cela m’a permis d’une part de visualiser les difficultés liées à l’élaboration d’un projet mais également de rester assez libre dans le choix des technologies à utiliser.

Un des premiers travaux effectués a été la récupération d’informations de vol via diverses API. Ce travail de recherche m’a appris beaucoup sur les données METAR, TAF et NOTAM, leur provenance et fonction, mais également les aspects légaux relatifs à la collecte de telles données. Leur intégration dans le backend généré par JHipster a nécessité d’apprendre le framework Spring utilisé pour les services web, qui est différent de celui que j’ai utilisé dans le projet ECOM avec le générateur Generjee. Dans un second temps, j’ai travaillé sur une fonctionnalité de suivi des avions en vol grâce à la technologie LoRa. Cette idée a été suggérée lors d’une réunion de suivi par M. DONSEZ et s’est avérée intéressante car elle suit directement la préparation du vol. Cette idée a nécessité une fois de plus de redéfinir le planning, mais la valeur ajoutée au projet était très attirante. N’ayant aucune connaissance dans cette technologie, j’ai dû éplucher des kilomètres de documentation et de tutoriels sur le fonctionnement de la Semtech LoRaMote et du flasher fournis par M. DONSEZ ainsi que sur les outils de compilation nécessaires (dont la mise en place a pris plus de temps que prévu car beaucoup de debug nécessaire). Au final, j’ai réussi à faire fonctionner la carte et à y envoyer des programmes simples, ce qui m’a permis d’une part d’affiner mes connaissances en virtualisation et en outils de compilation Unix, et d’autre part d’apprendre à manipuler une technologie grandissante dans le domaine de l’Internet des objets.

Pour résumer, le projet EasyFlight m’a permis d’en apprendre plus sur ce qui se passe dans les coulisses des vols amateurs et d’étendre mes compétences dans les nouvelles technologies de l’IoT. C’est une expérience très enrichissante qui m’a montré les difficultés pouvant survenir au sein d’un projet constitué d’un ou plusieurs partis.

ODIEVRE Boris

Passionné d’aéronautique depuis mon plus jeune âge j’ai passé ma licence de pilote privé à l'âge de 16 ans. J’ai réalisé 200h de vol à ce jour et j’ai souvent été confronté à de longue phase de préparation de vol fastidieuse. Suivant la filière informatique à Polytech, j’ai trouvé les outils informatique mise à disposition pour cette préparation prévol peu adapté et très mal développé. Connaissant les budgets financiers de ce domaine et avec mes connaissances en développement, l’idée d’Easy flight à germé dans mon esprits il y a quelques année. Je n’ai en revanche jamais eu le temps de travailler dessus. J’ai donc sauté sur l’occasion lors du changement de sujet que nous avons vécu pour notre projet d’année 5. J’ai proposé mon idée à mon groupe et à nos professeurs et nous avons commencé à travaillé sur le développement de cette application.

Je suis donc rentré dans la peau de chef de projet. J’ai essayé de transmettre ma passion afin de motiver mes camarades. Je ne possédais pas toutes les capacités technique nécessaire pour le développement car j’étais de loin le moins expérimenté en informatique du groupe. Étant en revanche, le fondateur du sujet, je suis resté à entiere disposition de mes collègue car je connaissais tous les points pratique auxquels devait répondre notre application sur le bout des doigt. J’ai essayé de décrire au mieux mes idées et de partager leurs importances. Au Delà de la découverte de nouvelles technologie comme Jhipster et Ionic le point le plus enrichissant pour moi aura été le partage de cette passion. Tout c’est concrétisé lorsque nous somme aller à l’aéroclub AGIR et que j’ai pu emmener mon équipe faire un vol au dessus de Grenoble. Ils ont pu découvrir en pratique, du début jusqu’à la fin, la préparation puis l'exécution d’un vol. Ce fut un vrai plaisir d’apprendre que c’était le baptême de l’air d’Hervé. J’ai pu à la suite de ce vol, vérifier que tout le monde avait compris l’objectif du projet et avait l’envi d’avancer dessus.

Lors de ces 6 semaines de projet, nous étions au début un groupe plutôt démotivé suite à ce changement de sujet. Le nouveau sujet étant des plus motivant par la suite, j’ai essayé de mener une gestion de projet en partageant cette motivation à mes collègues.